SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews… Avec l'arrivée de nouveaux actionnaires : Pierre-Antoine Capton et le fonds d'investissement américain Oaktree, une nouvelle ère s'ouvre pour le Stade Malherbe, désormais présidé par Olivier Pickeu. Objectif : remonter en Ligue 1 le plus rapidement possible.

L2. J24 - Le Havre / SM Caen 1-1 : le debrief

L'expulsion de Steeve Yago dès le retour des vestiaires, celle d'Ertugrul Ersoy à une vingtaine de minutes de la fin, les buts refusés à Romain Basque et Malik Tchokounté..., retour sur le match nul entre le HAC et le Stade Malherbe où il a beaucoup été question de l'arbitrage. Chaque club s'estimant lésé par les décisions de M. Bastien Dechepy (1-1). Un derby normand qui s'est terminé sur une triste nouvelle avec la grave blessure du Caennais Benjamin Jeannot, victime d'une rupture du tendon d'Achille.

En savoir
L2. J24 - Le Havre / SM Caen 1-1

Ayant eu la main sur ce derby durant une heure, le HAC, qui a obtenu une balle de break au retour des vestiaires avec cette frappe d'Alexandre Bonnet sauvée sur la ligne par Anthony Weber (47'), peut nourrir d'immenses regrets. Alors qu'ils ont pendant longtemps cru s'imposer grâce à un penalty à la demi-heure de jeu de Jamal Thiaré, les protégés de Paul Le Guen, qui ont complètement arrêté de jouer en seconde période, se sont fait sanctionner dans les ultimes minutes avec cette égalisation signée Prince Oniangué (1-1). Une confrontation que les deux équipes ont terminée à dix après les expulsions de Steeve Yago côté caennais (51') et Ertugrul Ersoy (67') au Havre. Affichant paradoxalement un bien meilleur visage avec un joueur de moins, le Stade Malherbe s'était vu refuser un but sur un retourné acrobatique de Malik Tchokounté ; l'arbitre sanctionnant un jeu dangereux loin d'être évident (58').

En savoir
L2. J24 - Le Havre / SM Caen, vendredi 7 février à 20 heures au Stade Océane

Au-delà d'une hégémonie régionale qui importe surtout aux yeux des supporters des deux camps, il sera avant tout question d'enjeu sportif dans ce derby normand. Alors que le Stade Malherbe abattra l'une de ses dernières cartes pour donner un sens à sa saison, le HAC, engagé dans une course pour les barrages d'accession, ne peut plus se permettre de traîner en route.

En savoir
L2. J23 - SM Caen / Niort 4-3 : le debrief

Le doublé de Benjamin Jeannot, la sortie à la pause de Malik Tchokounté, les quatre buts inscrits en une seule mi-temps..., retour sur la victoire acquise dans la plus grande difficulté par le Stade Malherbe aux dépens des Chamois Niortais au terme d'un scénario complètement fou (4-3). Des Caennais qui n'ont rien trouvé de mieux que de boycotter leur kop, coupable à leurs yeux de les avoir chambré pendant ce match.

En savoir
L2. J23 - SM Caen / Niort 4-3

Au bord du KO après la deuxième réalisation niortaise, d'une fébrilité impressionnante par séquence, chambré par son propre public..., le Stade Malherbe a, malgré tout, trouvé les ressources nécessaires pour s'imposer en inscrivant quatre buts sur autant de coups de pied arrêtés (4-3). Alors qu'ils ont été menés à deux reprises au tableau d'affichage, on a bien cru que les Caennais avaient réalisé le plus dur en renversant ce scénario défavorable grâce à des réalisations de Jessy Pi, Jessy Deminguet et Benjamin Jeannot. Avant qu'une nouvelle perte de balle ne permette aux Chamois d'égaliser à 3-3 (72'). Mais au terme d'un scénario complètement fou, le mot de la fin est revenu au club normand. Auteur de ses deux premiers buts sous le maillot « Rouge et Bleu », Benjamin Jeannot transformant un penalty obtenu par Nicholas Gioacchini, provoquant au passage l'expulsion de Brahima Doukansy (78').

En savoir
Quatre départs dont trois prêts et aucune arrivée durant ce mercato d'hiver

Malgré des contacts avancés avec l'ex-Toulousain Adrien Regattin, le Stade Malherbe n'a enregistré aucun renfort durant ce mercato d'hiver. Pas le plus important pour les dirigeants caennais qui s'étaient fixés comme priorité de réduire un effectif pléthorique. Une mission en partie accomplie avec quatre départs dont trois prêts.

En savoir
L2. J22 - Chambly / SM Caen 0-1

Pratiquement deux mois jour pour jour après sa dernière victoire en championnat (1N-3D sur cette période), le Stade Malherbe a retrouvé le chemin du succès. Grâce au premier but sous le maillot « Rouge et Bleu » de Caleb Zady Sery (73'), titulaire après deux semaines d'indisponibilité (à cause d'une surcharge musculaire), les hommes de Pascal Dupraz se sont imposés sur la plus infime des marges aux dépens de Chambly (1-0). Des Camblysiens qui ont touché à deux reprises les montants de Rémy Riou en l'espace d'une minute au retour des vestiaires (55', 56'). Avec ces trois points, le SMC se donne un peu d'air au classement. Remontés en 14e position, les « Rouge et Bleu » comptent désormais cinq longueurs d'avance sur le barragiste ; une place occupée par Niort qui se rendra à d'Ornano mardi soir.

En savoir
Procès en appel des matches présumés truqués en Ligue 2

Six ans après le début de l'affaire des matches présumés arrangés en Ligue 2 dont le fameux Caen - Nîmes qui avait scellé la montée en L1 du club normand, l'ex-président du Stade Malherbe Jean-François Fortin, qui a toujours clamé son innocence et nié toute implication dans cette histoire, a été relaxé par la Cour d'appel de Paris ce mardi. En novembre, le procureur avait requis une peine de 15 mois de prison avec sursis et deux ans d'interdiction d'exercer toute fonction dans le monde du football plus une amende de 15 000 € ; une peine qui si elle avait été prononcée aurait en grande partie confirmée le jugement prononcé en 2018 par le tribunal correctionnel de Paris.

En savoir
L2. J21 - SM Caen / AC Ajaccio 0-1

Alors qu'il pensait tenir le match nul, le Stade Malherbe a été crucifié dans les arrêts de jeu par une frappe de Mohamed Youssouf sous la barre (0-1). Une confrontation que les Caennais ont disputé pendant quasiment une heure en infériorité numérique suite à l'expulsion de Benjamin Jeannot (35') ; la troisième rencontre consécutive terminée à 10 contre 11 pour les « Rouge et Bleu ». Sauvé par son montant droit sur une tentative de Matteo Tramoni à l'heure de jeu (58'), Rémy Riou, en se montrant pendant longtemps impérial dans ses cages (53', 72', 73'), avait cru repousser l'inévitable. Avec cette nouvelle défaite, le club normand recule au 16e rang avec seulement trois points d'avance sur la zone rouge.

En savoir
La leçon de football d'Harold

Simultanément humoriste, commentateur sportif et croque-mort durant quatre ans (il n'exerce plus que la première activité aujourd'hui), Harold Barbé nous livre sa « Leçon de football » chaque mois dans le magazine FOOT NORMAND. On vous propose de la retrouver également ici. A consommer avec un soupçon de second degré.

En savoir