SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews…Relégué en Ligue 2 après cinq saisons consécutives à l'étage supérieur, le Stade Malherbe - après un départ catastrophique en championnat - a changé d'entraîneur avec l'arrivée de Pascal Dupraz début octobre en lieu et place de Rui Almeida, pourtant engagé cet été.

Le jeune défenseur caennais a connu sa première titularisation chez les « pros »

En dépit d'un penalty concédé pour une faute très loin d'être évidente, Hugo Vandermersch a réalisé une prestation plus qu'encourageante dans l'axe de la défense à trois face aux Chamois Niortais (1-1). Une trajectoire express pour ce jeune arrière (20 ans). Alors qu'il a paraphé durant la préparation son premier contrat professionnel d'une durée de trois ans, le Nordiste a failli quitter le Stade Malherbe cet été.

En savoir
L2. J5 - Niort / SM Caen 1-1

Alors qu'il menait 1-0 depuis la 7' et l'ouverture du score de Baisama Sankoh, le Stade Malherbe s'est fait rejoindre suite à une énorme erreur d'arbitrage. Se faisant abuser par Ibrahim Sissoko qui s'est auto-infligé un croche-patte, M. Thual a accordé un penalty imaginaire aux Chamois. Une sanction que l'avant-centre niortais ne s'est pas fait prier pour transformer (1-1, 53'). S'ils peuvent évidemment être en colère par rapport à cette décision de « l'homme en noir », les Caennais ont aussi payé cher leur manque d'efficacité à l'image de cette tentative d'Herman Moussaki échouant sur le montant gauche de Saturnin Allagbé (62'). Conséquence, après cinq journées, le club normand (11e) stagne au classement et accuse déjà cinq points de retard sur le podium.

En savoir
L2. J5 - Niort / SM Caen, vendredi 23 août à 20H au Stade René-Gaillard

A peine arrivé, déjà adopté. Décisif dans ses cages depuis son arrivée en Normandie il y a deux semaines, Rémy Riou s'est également rapidement imposé comme un cadre du vestiaire caennais. Alors que le début de saison des « Rouge et Bleu » laisse un sentiment mitigé (pour ne pas dire plus), le nouveau gardien du Stade Malherbe prône la patience, au regard des nombreux changements intervenus dans l'effectif.

En savoir
L2. L'ex-Nantais a signé un contrat de trois ans avec le Stade Malherbe

Souffrant d'une pénurie en attaque après les départs notamment d'Enzo Crivelli et de Casimir Ninga, le Stade Malherbe va (enfin) disposer d'une solution supplémentaire dans ce secteur de jeu. Sous contrat avec le FC Nantes jusqu'en 2021, Santy Ngom (26 ans) s'est engagé pour les trois prochaines saisons avec le club normand. Pour s'attacher ses services, les dirigeants caennais auraient déboursé 500 000 € (sans compter d'éventuels bonus pouvant faire doubler ce montant). Restant sur un prêt à Nancy en L2 lors des six derniers mois de l'exercice précédent (deux buts et une passe décisive en 15 matches dont 14 titularisations), l'international sénégalais, sous réserve de sa qualification, pourrait effectuer ses grands débuts sous le maillot « Rouge et Bleu » dès vendredi soir, à l'occasion du déplacement à Niort (J5).

En savoir
L2. Le défenseur s'est engagé pour les deux prochaines saisons avec Lens

Courtisé quasiment depuis le début du mercato par le Racing Club de Lens, Jonathan Gradit (26 ans) - qui se trouvait sous contrat jusqu'en 2020 avec le Stade Malherbe - s'est engagé avec les « Sang et Or » pour les deux prochaines saisons (+ une en option en cas de montée en Ligue 1). Arrivé en provenance de Tours l'été dernier par la volonté de Fabien Mercadal, ce défenseur s'est révélé au plus haut niveau sous le maillot caennais (avec 24 apparitions pour 23 titularisations en championnat lors de l'exercice précédent). Un transfert qui a provoqué l'incompréhension, voire la colère, de nombreux supporters « Rouge et Bleu ». Et ce ne sont pas les 800 000 €, bonus compris (un chiffre qui n'a pas été confirmé), que le club normand pourrait percevoir qui va les calmer.

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°20) dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE Rémy Vercoutre, l'ancien portier du Stade Malherbe devenu entraîneur des gardiens de l'Impact de Montréal au Québec. Au programme de ce n°20 : > un face-à-face avec Rémy Vercoutre : sa reconversion dans un staff technique, sa découverte de la MLS, la relégation du Stade Malherbe en Ligue 2... > un point…
En savoir
L2. J4 - SM Caen / Chambly 0-0

Les sorties se suivent et se ressemblent pour ce Stade Malherbe en manque cruel d'imagination en attaque (avec, seulement, deux occasions franches avec cette tête trop décroisée d'Herman Moussaki  en fin de première mi-temps et ce centre-tir de Durel Avounou dans les arrêts de jeu). Le retour de Malik Tchokounté, trop court physiquement pour démarrer ce match mais rentré dès le début de la seconde période, n'y a pas changé grand-chose (0-0). Si on ne peut pas les taxer de mauvaise volonté, les « Rouge et Bleu » - malgré le soutien indéfectible de leur kop pendant 94' - possèdent, pour le moment, des limites rédhibitoires pour prétendre à jouer le haut de tableau en Ligue 2. Avec cet effectif, le club normand n'est tout simplement pas taillé pour prétendre à la montée. Les deux-trois renforts offensifs espérés d'ici la fin du mercato sont plus que jamais vitaux.

En savoir
L2. J4 - SM Caen / Chambly, vendredi 16 août à 20H à d'Ornano

A cause d'une petite élongation aux ischio-jambiers de la cuisse gauche contractée juste avant le début du championnat, il a dû patienter jusqu'à la troisième journée pour effectuer ses grands débuts en Ligue 2. Passé par le centre de formation du Stade Malherbe avant de se révéler à Granville en N2, Jonathan Beaulieu (26 ans) découvre ce niveau sous les couleurs du promu Chambly. Et vendredi soir, ce milieu relayeur croisera la route du club normand avec une certaine émotion.

En savoir
Coupe de la Ligue. 1er tour - SM Caen (L2) / Nancy (L2) 0-1

Ce n'est pas avec ce premier tour de Coupe de la Ligue que le Stade Malherbe fera le plein de confiance. Dans un système en 5-3-2 dont l'animation interpelle de plus en plus, les hommes de Rui Almeida se sont fait éliminer sans gloire devant leur public (1-0). Au sein d'une formation nancéienne renouvelée de moitié par rapport à la dernière journée de championnat, Makhtar Gueye - se jouant de la vigilance du duo Jonathan Rivierez-Adama Mbengue - a inscrit l'unique but de la rencontre à l'heure de jeu (64'). Dos au mur, les « Rouge et Bleu », bien aidés par la rentrée de Jessy Deminguet, ont réagi en multipliant les situations (74', 86', 91') mais leur inefficacité les a rattrapés.

En savoir
Coupe de la Ligue. 1er tour - SM Caen / Nancy, mardi 13 août à 20H à d'Ornano

Alors qu'aucun renfort offensif n'a encore débarqué du côté de Venoix, Rui Almeida devra composer sans Malik Tckokounté ni Jan Repas, tous les deux forfaits, contre Nancy. L'occasion peut-être pour le technicien lusitanien de lancer Evens Joseph et Brice Tutu. Deux jeunes attaquants qui apparaissent en retrait depuis le début de la saison.

En savoir