SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews… Avec l'arrivée de nouveaux actionnaires : Pierre-Antoine Capton et le fonds d'investissement américain Oaktree, une nouvelle ère s'ouvre pour le Stade Malherbe, désormais présidé par Olivier Pickeu. Objectif : remonter en Ligue 1 le plus rapidement possible.

L2. J19 - SM Caen / Toulouse, lundi 11 janvier à 20H45 à d'Ornano

S'il a déjà assisté à plusieurs matches en tant que spectateur, Patrice Garande va revenir pour la première fois à d'Ornano en tant qu'acteur depuis son départ du Stade Malherbe en 2018. Après deux ans loin des terrains, le technicien a été nommé l'été dernier pour diriger le Téfécé, fraîchement relégué en Ligue 2. Et c'est à la tête d'une équipe installée à la deuxième place du classement que l'ancien caennais va effectuer son retour dans un stade et face à un club qu'il connaît dans les moindres recoins. Le nouveau projet toulousain, sa période d'inactivité forcée, ses retrouvailles avec le SMC… Patrice Garande a répondu à tous ces thèmes, et bien d'autres, dans l'entretien qu'il nous a accordé.

En savoir
L2. J18 - Auxerre / SM Caen 1-1

Dans une configuration extrêmement défensive (par choix ou par contrainte ?), le Stade Malherbe est parvenu à obtenir le match nul sur la pelouse de l'Abbé-Deschamps (1-1). Pourtant, après l'ouverture du score de Rémy Dugimont dès le retour des vestiaires (53'), on ne donnait pas cher des chances du club normand de revenir dans cette partie tant l'AJA a été supérieure pendant quasiment une heure. Mais une nouvelle fois, le banc caennais a fait la différence. Rentrés quelques minutes auparavant, Alexandre Mendy et Benjamin Jeannot se sont montrés décisifs. Profitant d'une mauvaise intervention de Gautier Lloris, l'ex-avant-centre bordelais a délivré une offrande à son coéquipier qui ne s'est pas privé de la transformer (81') ; le premier but de l'ancien dijonnais cette saison. Un point qui permet au SMC (8e) de rester à porter de tir du Top 5 avec cinq longueurs de retard sur son adversaire du jour (5e).

En savoir
L2. J18 - Auxerre / SM Caen, mardi 5 janvier à 20H au Stade de l'Abbé-Deschamps

Pour espérer accrocher le Top 5 en mai, le Stade Malherbe aura besoin d'un Yoann Court et d'un Alexandre Mendy, deux de ses recrues du dernier mercato, au meilleur de leur forme. Si le milieu offensif s'est déjà rendu indispensable dans le collectif de Pascal Dupraz, l'avant-centre brille, jusqu'à présent, par son inefficacité. Décryptage de leurs performances avec Stat Malherbe.

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°33) dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE Alexis Beka Beka, l'une des révélations du Stade Malherbe, et les supporters du HAC, inquiets par rapport à la situation sportive de leur équipe : Au programme de ce n°33 : > un Face-à-face avec Patrice Garande, l'entraîneur de Toulouse, avant son retour à d'Ornano le 11 janvier > un entretien XXL avec…
En savoir
Mercato d'hiver. Le président Olivier Pickeu fait le point sur l'effectif caennais

Un départ d'Adama Mbengue, l'avenir de Yacine Bammou, la prolongation de Kélian Nsona ou encore la mise à pied de Santy Ngom... S'il a annoncé qu'il ne devrait pas y avoir de recrues au mercato d'hiver, Olivier Pickeu ne va pas manquer de travail dans les prochaines semaines. Un président du Stade Malherbe toujours guidé par la même problématique : dégraisser un effectif pléthorique alors que le club normand doit consentir de sérieuses économies.

En savoir
Le président du SMC dresse un bilan sportif et évoque l'avenir de Pascal Dupraz...

Alors que le championnat reprend ses droits dès mardi soir avec un déplacement périlleux sur la pelouse de l'AJ Auxerre (4e) pour le Stade Malherbe, le président Olivier Pickeu a dressé un bilan de la première partie de saison des Caennais, évoqué les ambitions sur la phase retour et fait le point sur l'avenir du coach Pascal Dupraz, en fin de contrat en juin.

En savoir
Après le refus de Fabrice Vandeputte de prendre la direction du centre de formation

Alors que Fabrice Vandeputte, en fin de contrat en juin 2021, a refusé de prendre la direction du centre, le Stade Malherbe n'a plus de directeur pour sa formation jusqu'à la fin de la saison. En attendant de recruter sur ce poste l'été prochain, le club caennais s'est vu accorder une dérogation de la part de la FFF. 

En savoir
L2. J17 - SM Caen / Sochaux 1-4

Alors qu'il possédait la cinquième meilleure défense du championnat avant le coup d'envoi, le Stade Malherbe a coulé en l'espace d'une mi-temps. Si comme à son habitude, la réaction avait été rapide suite à l'ouverture du score sochalienne dès la 6' avec l'égalisation d'Alexis Beka Beka dans la foulée (7'), le club normand - plombé par une arrière-garde complètement aux abois - s'est fait transpercer de toutes parts en concédant trois buts en moins de 10' juste avant le repos (4-1). Une première période que les « Rouge et Bleu » auraient pu (dû) terminer en infériorité numérique ; Alexis Beka Beka et Prince Oniangué passant à deux doigts de se faire expulser. Si la tentative de Nicholas Gioacchini a heurté le montant de Maxence Prévot (51'), on n'a pas assisté à une révolte du SMC au retour des vestiaires. Avec cette défaite, les hommes de Pascal Dupraz - qui voient leur invincibilité à d'Ornano s'envoler - ratent une opportunité de recoller au Top 5 (septième à cinq longueurs de la cinquième place). Avec Auxerre et Toulouse à leur programme à la reprise en 2021, ils pourraient être très vite fixés sur leurs ambitions.

En savoir
L2. J16 - Dunkerque / SM Caen 2-3

Tancé publiquement le week-end dernier par Pascal Dupraz pour un sens du collectif qui lui ferait défaut, Caleb Zady Sery a apporté la meilleure des réponses sur le terrain. A l'origine de l'égalisation de Yoann Court au quart d'heure de jeu (17'), l'Ivoirien, à la conclusion d'une percée balle aux pieds dont il a le secret et d'un une-deux avec Jessy Pi, a délivré un caviar pour Nicholas Gioacchini juste avant la pause (44'). Au retour des vestiaires, Kélian Nsona a pris le relais en inscrivant son premier but chez les professionnels à une quinzaine de minutes du terme (74'). Dans le sillage de ses deux ailiers, le Stade Malherbe a renoué avec un succès (3-2) qui le fuyait depuis le derby normand il y a un mois (3N-1D). Bien sûr, tout fut loin d'être parfait pour le club caennais à l'image de cette fin de match mal négociée avec la réduction du score dunkerquoise suite à un corner bêtement concédé par Anthony Gonçalves (89') ou de ce penalty sur la barre de Benjamin Jeannot dans les arrêts de jeu.

En savoir
L2. J15 - SM Caen/ Troyes 0-0

Après avoir subi en première période la domination d'un collectif troyen impressionnant en concédant une multitude de situations chaudes sur ses cages (9', 28', 42'), le Stade Malherbe est parvenu à sortir la tête de l'eau au retour des vestiaires (0-0). Et si Alexandre Mendy, toujours muet sous le maillot « Rouge et Bleu », s'était montré plus adroit ou plus en réussite (34', 57') ou si Caleb Zady Sery n'avait pas oublié Nicholas Gioacchini dans les arrêts de jeu, les hommes de Pascal Dupraz auraient pu rafler la mise face au co-leader ; Anthony Gonçalves voyant même son coup franc touché le sommet de la transversale de Gauthier Gallon (92'). Un succès qui aurait quand même eu des allures de « petit » hold-up tant l'Estac s'est montré supérieur pendant presque une heure. Mais les Aubois ont manqué d'efficacité dans le dernier geste à l'image de ces deux tentatives de Rayan Raveloson (27') et Dylan Saint-Louis (51') qui ont terminé sur les montants de Rémy Riou.

En savoir