SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews…Relégué en Ligue 2 après cinq saisons consécutives à l'étage supérieur, le Stade Malherbe - après un départ catastrophique en championnat - a changé d'entraîneur avec l'arrivée de Pascal Dupraz début octobre en lieu et place de Rui Almeida, pourtant engagé cet été.

Ligue 2. Le SM Caen tient (enfin) son nouveau coach

Après avoir échoué (pour différentes raisons) à faire venir Olivier Dall'Oglio, Jocelyn Gourvennec, Frédéric Hantz ou encore Franck Passi (liste non-exhaustive), le Stade Malherbe tient (enfin) son nouvel entraîneur. Passé par le Red Star (L2) et Bastia (L1), Rui Almeida (49 ans) va succéder au tandem Fabien Mercadal - Rolland Courbis la saison prochaine. Alors que le technicien portugais possède encore un an de contrat avec Troyes où il était en poste cette saison (un club avec lequel il a terminé troisième de Ligue 2 avant d'être battu en play-offs d'accession par Lens), les dirigeants normands réglaient les derniers détails avec leurs homologues aubois. C'est la première fois depuis l'Argentin Gaby Calderon en 1997 qu'un coach étranger va s'asseoir sur le banc du SMC.

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°18) est dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE Jessy Deminguet, le milieu de terrain du Stade Malherbe. Au programme de ce n°18 : > les raisons de l'échec du Stade Malherbe relégué en Ligue 2 (changement de gouvernance, entraîneur inexpérimenté, recrutement raté...) > la nomination de Fabrice Clément comme nouveau président du SMC > l'interview…
En savoir
Ligue 2. Fabrice Clément nommé président du SM Caen

Il est le 27e président de l'histoire du Stade Malherbe. Après la démission de Gilles Sergent, Fabrice Clément (52 ans) - qui avait intégré le directoire il y a un an - a été nommé à la tête du club normand par le Conseil de surveillance. Alors qu'il était venu assister à la finale du Tournoi Jean-Pingeon à Venoix ce dimanche après-midi, le dirigeant caennais a livré ses premières impressions. La recherche d'un entraîneur, les relations entre actionnaires, la situation financière..., le nouvel homme fort du SMC n'a éludé aucun sujet.

En savoir
Ligue 2. SM Caen

Un an après son accession à la présidence du Stade Malherbe dans un contexte pour le moins houleux que les soutiens de Jean-François Fortin, son prédécesseur, n'avaient pas hésité à qualifier de « putsch », Gilles Sergent - fragilisé par la relégation du club normand en Ligue 2 - va démissionner. Arrivé en mai 2018 comme membre du directoire (qui va disparaître), Fabrice Clément va lui succéder. Il sera accompagné de Jean-Marie Piranda comme vice-président. 

En savoir
Au lendemain de la relégation du SM Caen en Ligue 2

Comme il l'avait laissé entendre vendredi soir après la défaite contre Bordeaux scellant la relégation des Caennais en Ligue 2 (1-0), Fabien Mercadal - qui s'était engagé jusqu'en 2021 il y a un an - n'est plus l'entraîneur du Stade Malherbe. La direction du club normand et le technicien ont décidé « d'un commun accord » de mettre fin à leur collaboration. Alors que Rolland Courbis pourrait occuper une fonction de conseiller du président, le SMC va se mettre en quête d'un nouveau coach.

En savoir
Au lendemain de la relégation du SM Caen en Ligue 2

Pour tous les amoureux du Stade Malherbe, la gueule de bois est rude. Après cinq saisons consécutives en Ligue 1 ; soit son deuxième passage le plus long dans son histoire (après la période 1988-1995), le club normand évoluera dans l'anti-chambre de l'élite lors du prochain exercice. Et si "la colère et les pleurs" étaient présents dans le vestiaire pour reprendre les mots de Gilles Sergent après la défaite fatidique contre Bordeaux (1-0), les dirigeants caennais vont devoir rapidement tourner cette triste page pour se projeter sur la reconstruction. Et la première interrogation concerne l'avenir du président.

En savoir
L1. J38 - SM Caen / Bordeaux 0-1 : la réaction de Jessy Deminguet

Titulaire indiscutable depuis la 30e journée en milieu relayeur, son poste de prédilection, Jessy Deminguet (21 ans) fut l'une des rares éclaircies d'une saison catastrophique pour le Stade Malherbe. "J'ai une pensée pour Jessy. J'avais envie qu'on reste en Ligue 1 pour des garçons comme lui", a lancé Fabien Mercadal en conférence de presse. A chaud devant les médias, le natif de Lisieux a laissé entendre qu'il porterait toujours le maillot « Rouge et Bleu » la saison prochaine. Mais est-ce que le club normand aura les moyens financiers de garder l'un des rares joueurs de son effectif à posséder une valeur sur le marché des transferts ?

En savoir
L1. J38 - SM Caen / Bordeaux 0-1 : la réaction de Frédéric Guilbert

Au coup de sifflet final, il n'a pu retenir ses larmes. Lui le Normand, formé Stade Malherbe. Un club dans lequel il était revenu en octobre 2016 alors qu'il défendait les couleurs des... Girondins de Bordeaux à l'époque. Après de longues minutes sur la pelouse de d'Ornano à rester prostré, il a quitté le terrain sous les applaudissements du kop caennais. En zone mixte, le latéral droit du SMC, encore groggy, s'est arrêté quelques instants pour faire part de son immense tristesse. Pour son dernier match sous le maillot « Rouge et Bleu », le futur défenseur d'Aston Villa n'a pu empêcher la relégation en Ligue 2.

En savoir
L1. J38 - SM Caen / Bordeaux 0-1

Une douche froide s'est abattue sur d'Ornano. Alors qu'un nul lui suffisait pour assurer la place de barragiste, le Stade Malherbe - paralysé par l'enjeu et auteur d'un non-match - s'est incliné devant son public face aux Girondins (1-0). Dijon s'étant imposé dans le même temps aux dépens de Toulouse (2-1), les « Rouge et Bleu » rétrogradent en 19e position, synonyme de relégation en Ligue 2. Le sursaut entraperçu dans le sprint final n'aura pas suffi. Une issue cruelle mais loin d'être imméritée au regard de l'accumulation d'erreurs commises par le club normand à tous les niveaux depuis un an. Les semaines qui arrivent promettent d'être particulièrement pénibles pour le SMC. Pour ses dirigeants, le chantier qui s'annonce est immense et à de quoi faire peur.

En savoir
1/2 du championnat de France U19, samedi 25 mai à 16H à Borgo (Corse)

Pour la deuxième année consécutive, les U19 Caennais - auteurs d'un parcours quasi-parfait en championnat (23V-1N-2D) - se sont qualifiés pour les play-offs. En demie, les jeunes protégés de Michel Rodriguez retrouveront Montpellier, l'équipe qui les avait dominés en finale la saison dernière. Pour autant, l'entraîneur normand ne veut pas entendre parler de revanche.

En savoir