SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews… Avec l'arrivée de nouveaux actionnaires : Pierre-Antoine Capton et le fonds d'investissement américain Oaktree, une nouvelle ère s'ouvre pour le Stade Malherbe, désormais présidé par Olivier Pickeu. Objectif : remonter en Ligue 1 le plus rapidement possible.

L2. J33 - Troyes / SM Caen 1-0

Loin d'être ridicule sur la pelouse du leader troyen, le Stade Malherbe s'est pourtant, une nouvelle fois, incliné (1-0) ; son cinquième revers sur les sept dernières journées. Alors que le plan concocté par Fabrice Vandeputte a (presque) parfaitement fonctionné durant la première demi-heure, le club normand a laissé passer sa chance. Que ce soit par Jessy Pi (25'), Caleb Zady Sery (26') ou sur ce tacle contre son camp de Karim Azamoum (29'), les Caennais auraient pu (dû) marquer. Et comme rien ne lui sourit dans cette saison cauchemardesque, le SMC a concédé l'ouverture du score sur une frappe de Tristan Dingomé contrée par le malheureux Anthony Weber (32'). Malgré les rentrées de toutes les cartouches offensives au retour des vestiaires (Andreas Hountondji, Nicholas Gioacchini, Ilyes Najim...), les « Rouge et Bleu » se sont montrés incapables de revenir au tableau d'affichage. S'il va falloir attendre les résultats de Guingamp, Pau et Dunkerque, ce samedi soir, pour constater l'ampleur des dégâts, une victoire aux dépens des Nordistes, un concurrent direct dans la lutte pour le maintien, dans 72 heures, paraît impérative pour l'avenir du Stade Malherbe en Ligue 2.

En savoir
L2. J33 - Troyes / SM Caen, samedi 17 avril à 15H au Stade de l'Aube

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le changement de coach n'a pas été spécialement profitable à Jessy Pi (27 ans) jusqu'à présent. Lors des deux premières sorties du Stade Malherbe avec Fabrice Vandeputte à sa tête, le milieu de terrain a dû se contenter d'une petite dizaine de minutes de temps de jeu. Toutefois, avec le forfait de Jessy Deminguet, son statut pourrait changer contre le leader troyen. La lutte contre la relégation, l'investissement du groupe, le rôle des cadres... Avant de recroiser la route d'un club qu'il connaît particulièrement bien pour en avoir défendu les couleurs pendant deux saisons (2014-2016), le n°29 des « Rouge et Bleu » a été interrogé sur tous ces thèmes en conférence de presse. 

En savoir
L2. J33 - Troyes / SM Caen, samedi 17 avril à 15H au Stade de l'Aube

Chez le leader troyen, samedi, le Stade Malherbe attaque une semaine de tous les dangers. Trois rendez-vous en l'espace de huit jours, dont la confrontation contre Dunkerque, un concurrent direct dans la lutte pour le maintien, qui vont conditionner une grande partie de son avenir en Ligue 2. Car il ne faut pas s'y tromper, s'ils ne mettent pas plus d'ingrédients dans leurs prestations, les Caennais, au regard, entre autres, de leur dynamique catastrophique, pourront déjà s'estimer heureux s'ils sont barragistes au soir du 15 mai.

En savoir
Comment l'équipe féminine du SM Caen vit-elle sans compétition depuis octobre ?

Annoncé comme l'une des équipes - sinon l'équipe - à suivre en Régional 1 féminin en Normandie, le Stade Malherbe n'a finalement pu disputer que trois rencontres de championnat sans jamais avoir de nouveau la chance de prouver sa valeur sur les terrains. Sans compétition, son entraîneure Anaïs Bounouar doit ruser depuis de nombreuses semaines pour garder son groupe soudé et continuer à faire progresser ses joueuses via d'autres ressors que les matches. Alors qu'elles espéraient poursuivre la Coupe de France comme les garçons, les « Rouge et Bleu » ont par ailleurs déchanté cet hiver, au grand dam de leur coach qui se trouve à présent pleinement tournée vers l'avenir.

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°36) dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE les entraîneurs du Stade Malherbe, l'ancien, l'actuel et peut-être le futur, et la présidence du FC Rouen : Au programme de ce n°35 : > un Face-à-face avec Johan Gallon après l'annonce de son départ de l'US Granville (N2) > un retour sur le départ de Pascal Dupraz sur le banc du Stade Malherbe et la…
En savoir
Comment se passe le prêt des deux Caennais à Boulogne-sur-Mer ?

Huit joueurs de l'effectif du Stade Malherbe évoluent actuellement en prêt dans d'autres clubs dont la moitié en National. Parmi eux, on retrouve le duo Herman Moussaki - Evens Joseph qui a trouvé à Boulogne-sur-Mer son nouveau port d'attache. Jugés trop courts pour les affres de la Ligue 2 dans un effectif pléthorique, les deux attaquants ne vivent pas une saison pleinement sereine mais ils ont réussi un premier pari : gagner du temps de jeu. Alors que l'US Boulogne lance une opération commando pour se sortir de la zone rouge, les deux Caennais pourraient bien avoir leur mot à dire et à l'arrivée, pourquoi pas, convaincre les dirigeants normands qu'ils peuvent compter sur eux.

En savoir
L2. J32 - Grenoble / SM Caen 3-1

Le choc psychologique tant attendu par les dirigeants caennais après le renvoi de Pascal Dupraz a fait pschitt ! Après s'être contenté d'un match nul contre Pau il y a une semaine, le Stade Malherbe s'est incliné assez logiquement sur la pelouse d'une formation grenobloise solidement ancrée dans le Top 5 (3-1). Pourtant, après l'égalisation d'Andreas Hountondji (son premier but chez les professionnels) à 20 minutes de la fin, les hommes de Fabrice Vandeputte ont bien cru ne pas repartir les mains vides de leur déplacement au Stade des Alpes. Un espoir qui n'a duré que quatre minutes, le temps que Yoric Ravet redonne l'avantage au GF38 (74'). Pau et Dunkerque, deux concurrents directs dans la lutte pour le maintien, s'étant imposés dans le même temps, le club normand (15e) en est presque réduit à prier pour que Guingamp, en position de barragiste six points derrière, s'incline, lundi soir, face à Toulouse.

En savoir
L2. J32 - Grenoble / SM Caen, samedi 10 avril à 20H au Stade des Alpes

S'il a porté son avance à six unités sur le barragiste (18e) après son match nul contre Pau (1-1) il y a une semaine, le Stade Malherbe (15e) est très loin d'être sorti d'affaire. Surtout au regard du calendrier qui l'attend. Sur les sept dernières journées, le club normand va affronter six des sept premiers ! Une série infernale qui commence ce week-end au pied des Alpes pour défier une formation grenobloise (4e) en légère perte de vitesse (elle reste sur quatre partages des points à domicile). La lutte pour le maintien, les problèmes récurrents au poste de latéral gauche, le rôle de Benjamin Jeannot... Retrouvez les meilleurs extraits de la conférence de presse de Fabrice Vandeputte. 

En savoir
L2. J32 - Grenoble / SM Caen, samedi 10 avril à 20H au Stade des Alpes

Anthony Weber, son partenaire, l’a baptisé le « couteau suisse ». Aligné à presque tous les postes de la défense, le polyvalent Hugo Vandermersch (21 ans) déçoit rarement. D’ailleurs, ses différents entraîneurs ne s’y trompent pas puisqu’il s’agit du quatrième joueur caennais le plus utilisé en Ligue 2 cette saison ! Et encore, sa récente opération au ménisque lui a fait rater deux matches. L’éloignement avec sa famille dès l'adolescence, le moment qui a fait basculer sa jeune carrière, son amitié avec Benjamin Pavard… S’il n’est pas le plus médiatique des joueurs du Stade Malherbe, le Nordiste mérite clairement qu’on s’arrête sur lui.

En savoir
L2. J31 - SM Caen / Pau FC 1-1

Pour sa première sur le banc caennais contre Pau, le coach Fabrice Vandeputte avait réserve une (demi) surprise en alignant Brahim Traoré en charnière centrale. Un choix, osé, qui s'est révélé payant au regard de la prestation du jeune défenseur normand.

En savoir