SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews…Relégué en Ligue 2 après cinq saisons consécutives à l'étage supérieur, le Stade Malherbe - après un départ catastrophique en championnat - a changé d'entraîneur avec l'arrivée de Pascal Dupraz début octobre en lieu et place de Rui Almeida, pourtant engagé cet été.

L2. J10 - SM Caen / Châteauroux, vendredi 4 octobre à 20H à d'Ornano

Les raisons de l'échec Rui Almeida, les changements engendrés par l'arrivée de Pascal Dupraz, son utilisation sur le plan tactique..., Jessy Deminguet, qui s'est présenté en conférence de presse ce jeudi après-midi avant la réception de la Berrichonne, a évoqué ces différents thèmes. Issu du centre de formation caennais, le milieu relayeur est attendu comme l'un des hommes forts de ce Stade Malherbe en quête de rebond.

En savoir
L2. Succédant à Rui Almeida, Pascal Dupraz est le nouvel entraîneur du SM Caen

Pour la conférence de presse de présentation de Pascal Dupraz comme entraîneur du Stade Malherbe, on n'a pas été déçus. Tout en rassurant sur son état de santé*, le technicien savoyard a distillé quelques métaphores dont lui seul a le secret. Surtout, le nouveau patron technique du SMC a dégagé beaucoup d'assurance sur sa capacité à inverser la courbe des résultats du club normand. A u point presque de passer pour de la suffisance. En manque d'émotions positives depuis plus d'un an, notamment à d'Ornano, les supporters « Rouge et Bleu » ne demandent qu'à y croire. Premier élément de réponse vendredi soir avec la réception de Châteauroux.

En savoir
L2. L'ex-coach d'Evian TG et de Toulouse va s'engager avec le Stade Malherbe

Alors que la séance de lundi matin a été assurée par Fabrice Vandeputte et Nicolas Seube, les habituels responsables de la réserve, Pascal Dupraz (57 ans) s'apprête à devenir le nouvel entraîneur du Stade Malherbe. Présenté ce mardi par le président Fabrice Clément, le coach emblématique d'Evian-Thonon-Gaillard, qui officiait comme consultant dans les médias (Canal +, TF1), retrouve un banc pour la première fois depuis janvier 2018 et son départ de Toulouse.

En savoir
L2. Après la suspension de Rui Almeida de ses fonctions d'entraîneur du SM Caen

C'est ce qu'on pourrait qualifier d'erreur de casting. La collaboration entre Rui Almeida et le Stade Malherbe n'aura pas duré quatre mois. Alors que le club normand traverse une crise de résultats sans précédent (17e en Ligue 2 à égalité avec le premier barragiste avec six points, 1V-3N-5D), Fabrice Clément, en accord avec Arnaud Tanguy et Yohan Eudeline, respectivement directeur général et directeur sportif, a décidé de lui retirer la responsabilité de l'équipe première dès vendredi soir, après la  nouvelle défaite des Caennais à Grenoble (1-0). Le président caennais va, désormais, s'atteler à lui trouver un successeur. Pas une mince affaire.

En savoir
L2. Après neuf journées, le coach portugais a été suspendu de ses fonctions

"Ma patience a des limites. Il faut que chacun prenne ses responsabilités". Alors qu'il avait tenu ses propos il y a une semaine, le président Fabrice Clément a pris les siennes. Le revers face à Grenoble (1-0), vendredi soir, aura donc été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Alors que le Stade Malherbe réalise le plus mauvais début de saison de son histoire en Ligue 2 (17e à égalité avec le premier barragiste avec six points, 1V-3N-5D) et reste sur une série de quatre défaites consécutives, Rui Almeida a été relevé de ses fonctions d'entraîneur après seulement neuf journées. Auteur de choix surprenants, s'entêtant dans un schéma en 5-3-2 que ses joueurs n'ont jamais semblé maîtriser, s'étant déjà mis les supporters « Rouge et Bleu » à dos..., le coach portugais, qui avait signé un contrat de deux ans cet été, n'a pas résisté à la crise de résultats sans précédent qui frappe le club normand. Reste désormais à savoir qui va lui succéder ?

En savoir
L2. J9 - Grenoble / SM Caen 1-0

Et de quatre ! Face à une équipe de Grenoble qui ne s'était pas encore imposée à domicile, le Stade Malherbe a enchaîné une quatrième défaite consécutive (1-0). Le club normand n'avait pas connu une telle série négative à ce niveau depuis 2005 ! Plus inquiétant encore que les résultats, les hommes de Rui Almeida (dont l'avenir semble de plus en plus incertain) - qui disposent, désormais, d'un effectif quasi au complet - n'affichent aucun progrès dans le jeu. Et alors que l'on se trouve presque au quart du championnat, les Caennais pointent en 17e position, à égalité avec le barragiste castelroussin. Une formation de la Berrichonne qui se rendra à d'Ornano dans une semaine.

En savoir
L2. J9 - Grenoble / SM Caen, vendredi 27 septembre à 20H au Stade des Alpes

Alors que le Stade Malherbe se trouve en panne de résultats (entre autres), Rui Almeida ne cesse de faire la comparaison avec son expérience à Troyes la saison dernière. A la tête de l'Estac, le technicien portugais avait connu les mêmes difficultés durant ses deux premiers mois de compétition avant que son équipe ne décolle à cette époque de l'année. A l'heure de se rendre à Grenoble, le club normand serait bien inspiré de copier le parcours de son homologue aubois sous peine de plonger dans la crise.

En savoir
L2. J8 - SM Caen / Lens 0-2

Au-delà de la question du système en 5-3-2 et de son animation qui cristallisent les critiques, notamment celles des supporters « Rouge et Bleu », plusieurs raisons expliquent la crise sportive traversée par le Stade Malherbe (16e avec six points, 1V-3N-4D). Des cadres pas au niveau à des choix de Rui Almeida qui interpellent en passant par des absences qui pèsent en attaque, focus sur trois d'entre elles.

En savoir
L2. J8 - SM Caen / Lens 0-2

Consternant de faiblesse dans son animation offensive (si l'on peut la qualifier ainsi), le Stade Malherbe a concédé une nouvelle défaite (2-0) ; la troisième consécutive, la troisième à d'Ornano en quatre sorties en championnat. Pourtant, l'adversaire du jour, le Racing Club de Lens, ne ressemblait en rien à un foudre de guerre (un seul tir cadré. Vous me direz, c'est aussi bien que le SMC !). Mais à l'image de l'ouverture du score (une passe en retrait de Jessy Pi filant directement en corner avant un but contre son camp de Jonathan Rivierez) les partenaires d'Anthony Gonçalves ont offert la victoire sur un plateau à des « Sang et Or » qui n'en demandaient pas tant. 16e après huit journées avec dix points de retard sur le trio de tête, le club normand s'enfonce dans une crise sportive dont on voit mal comment il pourrait s'en sortir.

En savoir
La leçon de football d'Harold

Simultanément humoriste, commentateur sportif et croque-mort durant quatre ans (il n'exerce plus que la première activité aujourd'hui), Harold Barbé nous livre sa « Leçon de football » chaque mois dans le magazine FOOT NORMAND. On vous propose de la retrouver également ici. A consommer avec un soupçon de second degré.

En savoir