SM Caen

Retrouvez toute l’actualité du SM Caen : comptes rendus, résultats, interviews… Avec l'arrivée de nouveaux actionnaires : Pierre-Antoine Capton et le fonds d'investissement américain Oaktree, une nouvelle ère s'ouvre pour le Stade Malherbe, désormais présidé par Olivier Pickeu. Objectif : remonter en Ligue 1 le plus rapidement possible.

L2. J16 - SM Caen / Paris FC 0-1

Pour manifester leur mécontentement par rapport aux mauvais résultats de leur équipe, les supporters du Stade Malherbe ont notamment joué la carte de l'ironie en détournant, entre autres, une chanson d'Orelsan, présent en marge du match contre le Paris FC. Malgré la dynamique catastrophique de ses hommes, Stéphane Moulin, lui, espère que les « Rouge et Bleu »  continueront à bénéficier du soutien de leur public.

En savoir
L2. J16 - SM Caen / Paris FC 0-1

"C'est mon meilleur moment du match", avait lancé Orelsan en annonçant la composition des équipes. L'artiste caennais ne croyait pas si bien dire. Alors que cette confrontation avait démarré dans une ambiance étrange, conséquence de ce décalage entre l'agitation autour de la présence du rappeur natif d'Alençon et la grève des encouragements de la « Borrelli » durant le premier quart d'heure, le Stade Malherbe a concédé contre le Paris FC une énième défaite à d'Ornano (1-0) ; la sixième en neuf sorties à domicile ! Un but de l'ex-Havrais Alimani Gory à l'heure de jeu (64') a sanctionné ce sentiment de fébrilité qui a habité le collectif « Rouge et Bleu » pendant quasi toute la rencontre. Et comme rien ne tourne rond pour ce SMC décidément bien malade, même quand il obtient des occasions (elles ont été extrêmement rares), il ne les transforme pas à l'image de cette frappe d'Alexandre Mendy, presque à bout portant, sur le gardien parisien, Vincent Demarconnay (69'). Avec ce nouveau revers, le club normand poursuit sa longue descente au classement. Au soir de cette 16e journée, il occupe la 15e place avec seulement un point d'avance sur la zone rouge.

En savoir
L2. J16 - SM Caen / Paris FC, samedi 20 novembre à 19H à d'Ornano

Alors que toute la communauté malherbiste se réjouit de la présence d'Orelsan samedi à d'Ornano, on en oublierait presque que l'équipe de Stéphane Moulin dispute un match très important pour son avenir immédiat. A l'arrêt, ou presque, depuis trois mois en championnat et humiliés le week-end dernier en Coupe de France, les Caennais ont absolument besoin de s'imposer devant leur public aux dépens du Paris FC pour gagner un peu de sérénité.

En savoir
L2. J16 - SM Caen / Paris FC, samedi 20 novembre à 19H à d'Ornano

Pour la première fois depuis l'élimination du Stade Malherbe en Coupe de France face à Dinan-Léhon, pensionnaire de N3 (1-1, 4-1 tab), Stéphane Moulin s'est exprimé. A la veille de la réception du Paris FC, le coach caennais, qui a reconnu avoir "ressenti un sentiment de honte" la semaine dernière, est revenu sur cette terrible désillusion. Devant les médias, il a aussi été question de la réaction que l'on attend de ses joueurs, de ce sentiment de confort qui peut habiter ce club, de sa méthode et même d'Orelsan !

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°42) dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE les U17 du Stade Malherbe et du HAC. Au programme de ce n°42, SPÉCIAL FORMATION : > un Face-à-face avec Nicolas Seube, le directeur du centre de formation du Stade Malherbe > un portrait de Djibi Diao, le responsable de la cellule de recrutement du centre de formation du SMC à l'origine, notamment, de l'…
En savoir
CDF. 7e tour - Dinan-Léhon (N3) / SM Caen (L2), samedi 13 novembre à 18H à Saint-Malo

Son retour est très attendu par les supporters « Rouge et Bleu ». Six mois après sa grave blessure au genou gauche, Hugo Vandermersch s'apprête à disputer son premier match avec l'équipe de Stéphane Moulin cette saison. Même s'il n'est pas question d'imposer une pression trop forte sur les épaules d'un garçon, rappelons-le, n'ayant que 22 ans, ses qualités footballistiques, son état d'esprit, son âme de leader sont loin de constituer un luxe par les temps qui courent du côté du Stade Malherbe.

En savoir
L2. J15 - Amiens / SM Caen 0-0

Dans un système à trois défenseurs centraux qu'on avait déjà entraperçu à Bastia, à la mi-septembre, le Stade Malherbe a préservé ses cages inviolées pour la première fois depuis la fin du mois d'août (0-0). C'est à peu près la seule bonne note pour l'équipe de Stéphane Moulin qui a livré, sur la pelouse d'Amiens, une prestation extrêmement terne sur le plan offensif, à l'image d'un Nuno Da Costa qui a raté presque tout ce qu'il a entrepris. Malgré une seconde période de meilleure facture (les esprits taquins souligneront qu'il était difficile de faire pire qu'avant le repos), les partenaires de Jessy Deminguet ont dû attendre les arrêts de jeu pour cadrer une tentative par l'intermédiaire de Mehdi Chahiri (91'). Au regard de leur production, pas certains que les Caennais se soient rassurés. Après 15 journées, le club normand pointe en 12e position avec seulement deux points d'avance sur la zone rouge.

En savoir
L2. J15 - Amiens / SM Caen, samedi 6 novembre à 19H au Stade de la Licorne

Dans la foulée d'une fin de saison dernière où il s'est révélé aux yeux du grand public, notamment lors du match du maintien en Ligue 2 contre Clermont, Brahim Traoré (17 ans) a paraphé, cet été, son premier contrat professionnel avec le Stade Malherbe (jusqu'en 2024) comme nous vous l’annoncions dès le mois de mai. S'il a depuis le coup d'envoi du championnat un peu disparu des radars (trois apparitions dont une titularisation pour 74' de temps de jeu au total), quelque chose nous dit qu'on pourrait de nouveau rapidement entendre parler de lui. Ses premiers pas dans l’Orne, sa polyvalence, ses goûts vestimentaires… On vous propose de découvrir un peu plus en profondeur celui qui est considéré comme l’un des plus grands espoirs du club normand.

En savoir
L'ancien entraîneur de l'US Granville est l'invité exceptionnel du DÉBRIEF

Avec Radio VFM, c'est l'heure de votre émission consacrée à l'actualité du ballon rond en Normandie : LE DÉBRIEF. Pour ce cinquième épisode, un invité exceptionnel en la personne de Johan Gallon (43 ans). Sa recherche d'un nouveau projet, ses souvenirs de Coupe de France avec l'US Granville, sa vision sur la saison du Stade Malherbe et du HAC... Tout au long des trois parties, le technicien s'est longuement confié sur tous ces thèmes, et bien d'autres.

En savoir
L2. J14 - SM Caen / Grenoble 0-1

Contre Grenoble, pire formation de Ligue 2 à l'extérieur qui ne comptait aucune victoire loin de ses bases jusqu'à présent (2/18 points), le Stade Malherbe s'est, une nouvelle, fois incliné à d'Ornano (1-0) ; sa cinquième défaite déjà en huit sorties devant son public ! Piégés juste avant la pause sur coup de pied arrêté avec ce but d'Adrien Monfray consécutif à un corner (44'), les hommes de Stéphane Moulin - pas aidés par leurs (trop) nombreuses approximations techniques - ont éprouvé toutes les peines du monde à déstabiliser le bloc adverse ; les situations dangereuses caennaises se comptant presque sur les doigts d'une main (19', 29', 51', 71', 84'). Pour ne rien arranger à leur manque d'inspiration offensive face à une défense à cinq, les coéquipiers de Prince Oniangué se sont entêtés, la plupart du temps, à passer dans l'axe (avec des rentrées quais-systématiques de Nuno Da Costa et Mehdi Chahiri). Un revers qui aurait pu être plus lourd si David Hennen n'avait buté sur la barre (77') ou sur Rémy Riou (92'). Conséquence de cet énième faux pas, le club normand poursuit sa chute au classement. Après 14 journées, le SMC est 12e avec seulement trois points d'avance sur le barragiste, Amiens ; une équipe picarde (18e) chez qui les « Rouge et Bleu » se rendent le week-end prochain.

En savoir