Le Havre AC

Retrouvez toute l’actualité du HAC : comptes rendus, résultats, interviews, portraits…Avec Paul Le Guen à sa tête pour la deuxième année consécutive, Le Havre attaque sa 12e saison consécutive en Ligue 2 avec une seule idée : accéder enfin à l'étage supérieur.

Féminine. France - Etats-Unis, mardi 13 avril à 21H10 au Stade Océane au Havre

Révélation dans ses cages malgré la place de lanterne rouge du HAC, Constance Picaud (22 ans), prototype de la gardienne moderne, a été de nouveau convoquée en équipe de France pour le rassemblement du mois de mars. Ce mardi soir, contre les Etats-Unis, dans « son » Stade Océane, la Vendéenne devrait s'asseoir sur le banc des Bleues. Même si elle possède encore une énorme marge de progression, sa trajectoire suggère qu’elle pourrait rapidement incarner la relève du football tricolore à son poste.

En savoir
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND (n°36) dans les kiosques
Le nouveau numéro du magazine FOOT NORMAND est sorti dans les kiosques avec en UNE les entraîneurs du Stade Malherbe, l'ancien, l'actuel et peut-être le futur, et la présidence du FC Rouen : Au programme de ce n°35 : > un Face-à-face avec Johan Gallon après l'annonce de son départ de l'US Granville (N2) > un retour sur le départ de Pascal Dupraz sur le banc du Stade Malherbe et la…
En savoir
L2. J32 - Le Havre / AC Ajaccio 1-1

Alors qu'il restait sur une prestation encourageante cinq jours plus tôt à Auxerre, le HAC a confirmé ses énormes difficultés à domicile en concédant le match nul contre l'AC Ajaccio (1-1). Cette saison, les hommes de Paul Le Guen ne se sont imposés qu'à trois reprises au Stade Océane ! Seul Guingamp fait pire. Pourtant, les « Ciel et Marine » pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant la marque à la demi-heure de jeu sur leur « spéciale » avec ce penalty obtenu par Jamal Thiaré, le septième, tout de même, au crédit de l'attaquant sénégalais. Alexandre Bonnet ne tremblant pas pour transformer la sentence (33'). Mais au terme d'une prestation terne, une nouvelle fois, les Havrais se sont fait rejoindre à un quart d'heure de la fin avec une réalisation signée Tayrik Arconte (75'). Un point qui permet, toutefois, au club doyen (11e) d'accomplir un (petit) pas supplémentaire vers le maintien. En attendant le résultat de Guingamp, lundi, soir, le HAC compte neuf longueurs d'avance sur le barragiste (18e).

En savoir
L2. J31 - Auxerre / Le Havre 1-1

Affichant un visage bien plus entreprenant au retour des vestiaires, le HAC a rapporté un match nul de son déplacement à l'Abbé-Deschamps (1-1). Pourtant, les hommes de Paul Le Guen avaient concédé l'ouverture du score juste avant la pause. Sur un amour de passe dans le dos de la défense havraise de Mathias Autret, Rémy Dugimont a remporté son face-à-face devant Mathieu Gorgelin (39'). Sur l'une de leurs grandes spécialités ; un penalty obtenu par Jamal Thiaré (de nouveau touché à la main gauche, l'attaquant sénégalais a été contraint de quitter ses coéquipiers à vingt minutes de la fin), les « Ciel et Marine » sont revenus à hauteur ; le capitaine Alexandre Bonnet transformant la sentence (53'). Des visiteurs qui peuvent également remercier leur gardien, auteur d'une parade décisive devant Mickaël Le Bihan dans les arrêts de jeu. Avec ce résultat, le club doyen, désormais 11e, compte huit points d'avance sur le barragiste (18e). Il aura l'occasion de faire un grand pas vers le maintien avec la réception de l'AC Ajaccio, samedi soir.

En savoir
L2. J30 - Le Havre / Sochaux 0-2

Une nouvelle fois, le HAC s'est montré incapable d'enchaîner. Cinq jours après dominé Caen, le club doyen s'est pris les pieds dans le tapis contre Sochaux (2-0). Une défaite qui confirme, s'il en était besoin, les difficultés des Havrais au Stade Océane ; les « Ciel et Marine » affichant le troisième plus mauvais bilan de Ligue 2 (3V-7N-5D) à domicile (seuls Guingamp et Châteauroux font pire). Alors qu'il était parti dans un schéma similaire à celui proposé dans le derby normand avec Alexandre Bonnet en pointe, Paul Le Guen a changé ses plans à la pause avec les rentrées conjointes de Jamal Thiaré et Khalid Boutaïb, passant par la même occasion d'un 4-1-4-1 à un 3-5-2. Mais rien n'y a fait. Et comme dans le même temps, les équipes du bas de tableau ont confirmé leur regain de forme, le HAC, désormais 12e avec sept points d'avance sur le barragiste (18e), est (très) loin d'être sauvé.

En savoir
L2. J29 - SM Caen / Le Havre 0-2 : L'analyse tactique de Stat Malherbe

Le maintien par Pascal Dupraz de la défense à trois au coup d'envoi, le rôle de Nicholas Gioacchini dans l'animation offensive caennaise, le choix payant de Paul Le Guen d'aligner Alexandre Bonnet en faux n°9... Stat Malherbe a décortiqué le derby normand entre le SMC et le HAC qui s'est soldé par un succès 2-0 des « Ciel et Marine ».

En savoir
L2. J29 - SM Caen / Le Havre 0-2

Dans ce derby « de la peur », le HAC a signé une magnifique opération comptable en venant s'imposer sur la pelouse du voisin caennais (2-0). Profitant des largesses défensives adverses (un mal récurrent de ce côté-ci du pont de Normandie), Nabil Alioui a idéalement lancé sa formation en ouvrant la marque dès la première attaque du club doyen (6') avant que cette confrontation ne bascule à 20 minutes de la fin. Alors que quelques instants auparavant, le Stade Malherbe avait réclamé un penalty pour une main de Romain Basque (68'), Alexandre Bonnet, parfaitement lancé par Steeve Yago (!), doublait la mise dans un angle fermé (69'). Symbole d'une rencontre où rien n'a tourné pour les « Rouge et Bleu » à l'image d'un Yoann Court, seul à cinq mètres des cages vides, contrant sa propre reprise (25') ! Butant, par ailleurs, à deux reprises sur un Mathieu Gorgelin impérial (18', 47'), l'ex-Brestois n'a définitivement pas été en réussite. Avec cette victoire, le club doyen fait un bond jusqu'à la 10e place avec neuf points d'avance sur le barragiste. A l'inverse, l'équipe de Pascal Dupraz, désormais 14e, voit la zone rouge se rapprocher journée après journée avec seulement six unités d'avance sur Pau qu'elle défiera dans trois semaines.

En savoir
L2. J29 - SM Caen / Le Havre, lundi 15 mars à 20 H 45 à d'Ornano

La dernière fois qu'il s'est rendu à d'Ornano, blessé à un genou, il était dans les tribunes pour communier avec les supporters « Ciel et Marine » lors du large succès du HAC sur la pelouse de Caen (3-0, le 30 août 2019). 18 mois plus tard, changement radical d'ambiance. Dans un stade qui sonnera désespérément vide ; contexte sanitaire oblige, Victor Lekhal et ses coéquipiers essaieront face à un voisin normand dans une situation aussi précaire au classement de prendre une bouffée d'oxygène par rapport à la zone rouge.

En savoir
L2. J29 - SM Caen / Le Havre, lundi 15 mars à 20 H 45 à d'Ornano

Très loin d'une éventuelle ambition de Top 5 qu'on a pu prêter, incontestablement à tort, à l'un et à l'autre, le Stade Malherbe et le HAC se retrouvent pour un derby normand « de la peur ». Au coup d'envoi, les deux clubs normands, respectivement 13e et 14e, ne comptent plus que six points d'avance sur le barragiste (18e). Malheur au vaincu.

En savoir
Entretien croisé entre les deux coaches avant le derby normand SM Caen - Le Havre

C’est à Deauville, presque à mi-chemin entre Caen et Le Havre, que nous avons réuni Pascal Dupraz (58 ans) et Paul Le Guen (57 ans) à quelques jours du derby normand entre le Stade Malherbe et le HAC (lundi soir). Deux hommes qui se connaissent depuis longtemps. Et pour cause, l’ex-attaquant et l’ancien milieu de terrain-défenseur ont été partenaires durant trois saisons (1983-1986), au cœur des années 1980, avec Brest. S’ils sont restés en contact depuis, ils ont dû attendre la saison dernière, et la confrontation entre les « Ciel et Marine » et les « Rouge et Bleu », début février 2020, pour s’affronter pour la première fois de leur carrière par banc interposé. Deux entraîneurs qui partagent également de nombreux points communs. A commencer par la mauvaise passe rencontrée actuellement par leur club respectif en Ligue 2. Très loin d’éventuelles ambitions de Top 5 que certains acteurs avaient annoncé il y a quelques mois, visiblement de manière précipitée, aucun des deux n’a encore assuré son maintien à dix journées de la fin.

En savoir